Pneumonie : une bonne hygiène bucale peut-elle minimiser les risques de contracter cette maladie ?

Publié le : 07 décembre 202011 mins de lecture

Une nouvelle étude suggère comment des visites régulières chez le dentiste peuvent nous protéger de la pneumonie en réduisant les niveaux de bactéries dans la muqueuse buccale. L’étude, menée sur plus de 26 000 sujets, a montré que les personnes qui ne subissent jamais de contrôle dentaire ont un risque plus élevé de contracter la bactérie qui provoque la pneumonie que celles qui font au moins deux contrôles annuels. Afin d’éviter de contracter une pneumonie, des chercheurs américains recommandent une hygiène buccale irréprochable. Se rendre chez le dentiste deux fois par an permettrait notamment de se débarrasser au mieux des bactéries infectieuses présentes dans la bouche.

La pneumonie

C’est une infection respiratoire provoquée par des bactéries, des virus ou des champignons. Les germes responsables de cette maladie se transmettent par la toux,  les éternuements, le mouchage ou encore par des objets contaminés par des sécrétions nasales ou de la gorge. Aussi, pour éviter de contracter ce mal, des chercheurs américains recommandent de grandement prendre soin de sa bouche. Leur étude a été présentée à l’occasion du congrès annuel des sociétés nationales d’infectiologies. Pour en arriver à cette conclusion, les scientifiques ont analysé les données d’une enquête relative aux soins de santé, à leur coût et à la satisfaction des clients. Sur les 26 246 personnes enregistrées dans cette base de données, 441 avaient une pneumonie bactérienne et celles qui n’allaient jamais chez le dentiste avaient 86 % de risques de contracter la maladie en comparaison de celles qui faisaient vérifier leurs dents deux fois par an, ont observé les chercheurs. Il existe un lien bien documenté et des visites médicales dentaires sont importantes pour maintenir une bonne santé bucco-dentaire. Nous ne pouvons pas débarrasser la bouche de toutes ses bactéries mais une bonne hygiène buccale peut limiter leurs quantités. On recommande de se rendre chez le dentiste au moins une fois par an, d’utiliser un dentifrice fluoré, de se brosser les dents deux fois par jour pendant deux minutes et d’avoir une alimentation équilibrée. Car, en plus de limiter les risques de pneumonie, une bonne hygiène bucco-dentaire prévient également l’apparition de maladies cardiaques. En effet, comme les poumons, le coeur peut être infecté par des bactéries buccales qui auraient migré par la circulation sanguine. Une carie non soignée tout comme une gencive malade sont de véritables portes d’entrées pour des bactéries ou des toxines. 

Une mauvaise hygiène buccale : attention à la pneumonie.

Il existe une corrélation connue entre l’hygiène buccale et la pneumonie, déclare un professeur. Nous ne pouvons jamais nous débarrasser complètement des bactéries dans notre bouche, mais une bonne hygiène bucco-dentaire peut limiter la quantité de bactéries. Notre corps contient un grand nombre de microbes. Toutefois, beaucoup d’entre eux ne sont pas nocifs dans certains cas, ils apportent également des avantages et même les plus dangereux ne provoquent des maladies que dans certaines circonstances. Dans le cas des bactéries qui provoquent une pneumonie, par exemple, il faut les inhaler pour pouvoir provoquer une infection. Le nettoyage et l’examen des dents par le dentiste peuvent réduire la quantité de ces bactéries. Il faut dire que les participants à l’étude qui ont effectivement contracté une pneumonie ne représentent que 1,68 % de l’échantillon total. Cependant, selon l’étude, les personnes qui ne passent jamais d’examen dentaire ont presque deux fois plus de risques de contracter une pneumonie deux fois par an. L’étude a été présentée lors de la conférence annuelle sur les maladies infectieuses. Dans sa présentation, le professeur a souligné que les personnes qui consultent régulièrement leur dentiste présentent généralement d’autres comportements corrects en matière de santé bucco-dentaire par exemple, se brosser les dents deux fois par jour et utiliser régulièrement le fil dentaire, ce qui pourrait influer sur le risque de contracter une pneumonie. Il est vital de trouver des voies alternatives qui peuvent même potentiellement réduire le risque de pneumonie, car environ un million d’Américains contractent cette infection chaque année, et 50 000 en meurent. En général, la pneumonie est plus fréquente chez les personnes âgées ou les personnes atteintes de maladies chroniques, mais tout le monde peut en être atteint. Ce n’est pas la première fois que la bouche est liée à l’état de santé général, plusieurs études ont montré comment les maladies des gencives peuvent augmenter les niveaux d’inflammation dans tout le corps, sont même liées à la dégénérescence neurologique chez les personnes âgées. Les symptômes affectant les dents, les gencives ou la langue peuvent également suggérer la présence de troubles tels que le diabète et le reflux gastro-œsophagien.

Se brosser les dents pourrait être la clé de bien plus qu’un simple sourire.

Mais que se passe-t-il lorsque vous vous brossez les dents ? Les examens réguliers chez le dentiste et le nettoyage des dents sont généralement des rendez-vous redoutables pour beaucoup. Entre la douleur dans les dents, la simple idée de la perceuse et l’inconfort dans la mâchoire, il est facile d’imaginer pourquoi. Mais, la vérité est que pour beaucoup de gens, se laver les dents est simple et indolore. Savoir exactement ce qui se passe pendant le processus de nettoyage des dents permet de réduire l’inconfort et de profiter davantage des résultats. Voyons maintenant comment se déroule le nettoyage des dents et les différentes étapes que cela implique.

Étape 1 : Examen physique

Les dents sont généralement nettoyées par un hygiéniste dentaire. Avant le nettoyage proprement dit, un examen de toute la bouche est effectué. À l’aide d’un petit miroir, l’hygiéniste dentaire vérifie autour des dents et des gencives s’il y a des signes de gingivite ou d’autres problèmes. En cas de problème, l’hygiéniste demandera au dentiste de vérifier s’il faut ou non procéder au nettoyage des dents.

Étape 2 : Élimination de la plaque et du tartre

Avec le petit miroir pour le guider, l’hygiéniste utilise un miroir pour enlever la plaque et le tartre à côté des gencives et entre les dents. Plus il y a de tartre, plus il faudra de temps pour l’éliminer. Le tartre s’installe même si nous nous brossons les dents régulièrement, il est bon d’y aller au moins une fois par an pour un nettoyage en profondeur.

Étape 3 : Dentifrice

Après avoir enlevé le tartre, les dents sont brossées avec une brosse électrique. Cela permet un nettoyage en profondeur qui élimine toute trace de tartre. Les nettoyeurs professionnels utilisent des dentifrices qui sont très similaires aux dentifrices habituels en termes de goût et d’arôme. En tout cas, leur consistance plus dense permet un meilleur nettoyage.

Étape 4 : Crête inter-dentaire

Bien que vous l’utilisiez régulièrement à la maison, il ne sera jamais aussi efficace que celui passé par un expert. Votre hygiéniste dentaire peut aller jusqu’au fond de vos dents et repérer les zones problématiques où il peut y avoir des saignements de gencive. Cela peut sembler inutile, mais cela permet d’éliminer la plaque dentaire ou les résidus de dentifrice utilisés aux étapes 2 et 3.

Étape 5 : Rinçage

Ensuite, rincez la bouche pour éliminer tout résidu. En général, il faut rincer avec des liquides à base de fluorure.

Étape 6 : Traitement au fluor

La dernière étape est le traitement au fluor, par la fluorine. Le fluorure est un minéral naturel utilisé pour prévenir les caries et renforcer les dents, son action dure plusieurs mois. Le traitement est effectué en plaçant une mousse à l’intérieur d’une empreinte dentaire qui repose sur les dents. Et on le laisse se reposer pendant environ une minute.

Autres mesures possibles

En médecine dentaire, les radiographies sont généralement recommandées une fois par an, en fonction des indications de votre dentiste. Pour les enfants, votre dentiste peut recommander le remplissage des molaires pour aider à prévenir les caries. Le secret pour maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire est de se rendre chez le dentiste pour des contrôles réguliers. Comprendre ce qui se passe chez le dentiste et penser qu’en y allant vous prévenez certaines maladies importantes peut vous aider à vous sentir plus à l’aise dans le fauteuil du dentiste.

Hygiène buccale pour la prévention de pneumonie

Le lien entre l’hygiène buccale et la pneumonie est bien établi dans la documentation de certaines disciplines depuis de nombreuses années. Certains professionnels font la promotion d’une hygiène buccale améliorée pour la prévention de la pneumonie, et cette pratique a été reprise dans certains programmes cliniques. Cette initiative d’amélioration de la qualité souligne l’importance et l’efficacité de l’hygiène buccale dans la prévention des cas de pneumonie nosocomiale non associée à la ventilation. Elle fournit des protocoles fondés sur des données probantes et normalise les outils d’aide à la prise de décisions cliniques qui manquaient jusqu’ici dans les programmes de chirurgie et les autres programmes de soins de courte durée qui offrent des services aux adultes hospitalisés ayant besoin de soins d’assistance.

Des visites régulières chez le dentiste peuvent également servir à prévenir une pneumonie, soulignent des chercheurs américains qui affirment qu’une bonne hygiène buccale est en effet indispensable pour réduire la présence de mauvaises bactéries qui risquent de causer cette infection pulmonaire. La pneumonie est une infection respiratoire qui peut être due à plusieurs types de germes: des bactéries, des virus ou des champignons. Le plus souvent, c’est une bactérie appelée pneumocoque qui en est la cause. Les germes responsables des pneumonies, se transmettent d’une personne à l’autre lors de toux, d’éternuement, de mouchage ou par contact étroit et des mains souillées, et également par des objets contaminés par des sécrétions du nez ou de la gorge.

Plan du site