Gérer la varicelle chez les enfants : Comment les aider à ne pas gratter ?

varicelle

Publié le : 11 août 20234 mins de lecture

La varicelle est une étape incontournable de la vie : maladie infectieuse, virale et hautement contagieuse, elle apparaît généralement à la petite enfance. Elle est considérée comme une maladie bénigne dans la majorité des cas, mais elle peut aussi être responsable de complications graves. D’où l’intérêt d’apprendre à votre enfant à ne pas se gratter, pour éviter de propager l’infection et la formation de cicatrices. Quelques explications ci-dessous.

Qu’est-ce que la varicelle et quels sont les symptômes ?

La varicelle est une maladie grave, qu’il est préférable d’attraper au moment de la petite enfance (idéalement avant 13 ans). A ce moment de la vie, la maladie est réputée bénigne et permettra la création des défenses immunitaires appropriées. On compte chaque année, rien qu’en France entre 600 000 et 700 000 cas chez les enfants. Dès l’apparition des premiers symptômes, il apparaît donc important que vous appreniez à soulager la varicelle de votre enfant.

Comment identifier les symptômes ?

En premier lieu, il convient de rappeler que la période d’incubation peut être de 10 à 21 jours. La personne atteinte par la varicelle va alors développer des symptômes qui peuvent être confondus avec un rhume, ou même un état grippal.

Par la suite, la varicelle va produire des boutons plus ou moins nombreux. On peut les détecter sur l’ensemble du corps au plus fort de la maladie. Ces boutons sont particulièrement incommodants, et peuvent dégénérer en lésions cutanées susceptibles de provoquer de démangeaisons intenses. Et c’est là qu’est le réel problème : gratter les boutons de varicelle n’est absolument pas l’idée du siècle ! Car ce besoin irrépressible peut aggraver l’inflammation, mais aussi causer à terme des cicatrices irréversibles. D’où l’importance de produire, très tôt dans l’apparition des premiers symptômes, les bons gestes pour éviter la surinfection et soulager la varicelle.

Adopter les bons gestes dès le départ

Pour soigner la varicelle de votre enfant, il est extrêmement important que vous adoptiez dès le départ les bons produits afin d’éviter la surinfection. Bien que la varicelle guérisse de façon spontanée, il est impératif de suivre les recommandations du médecin traitant, y compris et surtout pour le grattage du fait des démangeaisons cutanées. Voici quelques prescriptions courantes pour calmer les démangeaisons :

  • Les antihistaminiques (Primalan®, Aerius®, Clarityne®) : il s’agit d’un produit qui empêche la libération d’une substance responsable des réactions allergènes.
  • L’application d’une solution antiseptique.
  • La mise à disposition d’un traitement antibiotique, uniquement dans le cas d’une surinfection d’origine bactérienne.

Attention toutefois : la varicelle est causée par un virus. Les antibiotiques sont donc inefficaces dans ce cas de figure. En revanche, il peut être nécessaire d’employer les services de traitements antiviraux. Ceux-ci peuvent s’avérer indispensables pour certains publics (femmes enceintes, forme sévère de varicelle, etc.).

Vous savez tout ! Le plus important durant cette période infectieuse est de ne surtout pas toucher aux boutons, afin de ne pas contaminer d’autres zones de la peau. Dans la majeure partie des cas, la guérison se fait de manière spontanée en une quinzaine de jours. A partir de cet instant, votre enfant acquiert une immunité durable.

Plan du site