Quelques règles de bonne conduite pour éviter les accidents de la vie courante

Les accidents de trébuchement, de glissade et de chute surviennent lors de la marche et de la course. Les conséquences de ces accidents sont souvent beaucoup plus graves qu’on ne le pense généralement.

Souvent, les sols, les escaliers, les échelles, les montées et les descentes sont les éléments déclencheurs des accidents. Cependant, les conditions de sol différentes, l’influence du temps ou les irrégularités peuvent également être dangereuses.

Que disent les statistiques sur les accidents ?

Jour après jour, environ 1 000 personnes tombent pendant les heures de travail. Chaque année, près de 5 000 des personnes concernées se blessent si gravement qu’elles reçoivent une pension de l’association d’assurance responsabilité civile des employeurs en raison d’une déficience permanente de leur santé. Les associations d’assurance responsabilité civile des employeurs dépensent énormément d’argent pour éliminer les conséquences des accidents ; l’économie subit des milliards d’euros de coûts rien qu’en raison des heures de travail perdues.

Pour éviter les glissades et les chutes, il faut :

Essuyer immédiatement l’eau renversée.

Enlever immédiatement et soigneusement les résidus d’aliments et de sauce.

En cas de taches de graisse, s’assurer que le liquide de nettoyage (eau et produit de nettoyage) est suffisamment chaud pour éliminer complètement la graisse. La température du liquide de nettoyage doit être supérieure au point de fusion de la graisse. Une température de 40 °C est suffisante pour les salissures de graisse végétale, alors que la température du liquide doit être de 50 °C pour les graisses animales.

Ne pas trop utiliser de détergent. Suivre les instructions de dosage du fabricant. Les résidus de l’agent qui restent sur le revêtement de sol le rendront lisse. Surtout si le sol devient humide par la suite.

Si des produits de soins contenant des additifs antidérapants sont utilisés, le dosage correct est particulièrement important. Les produits de soin antidérapants perdent leur effet lorsqu’ils sont mouillés.

Les taches de protéines séchées sur le sol sont plus persistantes que les graisses. Pour les enlever en toute sécurité, Il faut les faire tremper et les essuyer après quelques minutes. L’eau d’essuyage doit être chaude à moins de 40 °C. À des températures plus élevées, la protéine flocule et gonfle.

Les causes des accidents : Petite cause, grand effet

Les raisons de ces accidents souvent graves sont généralement peu importantes. Un chauffeur de camion saute de la cabine de conduite, le chef des ventes trébuche sur un tapis de sol non fixé dans le couloir du bureau, le mécanicien automobile glisse sur une flaque d’huile dans l’atelier, l’infirmière gériatrique tombe d’une marche dans le parking semi-ombragé.

Chaque jour, plus d’un millier de travailleurs trébuchent, glissent ou tombent si gravement qu’ils sont incapables de travailler pendant au moins trois jours. Il en va tout autrement de l’impact des atteintes à la santé sur la qualité de vie des personnes concernées. Toute personne qui a un accident pendant les heures de travail ou sur le chemin du travail a au moins l’avantage d’être assurée contre les accidents par l’intermédiaire de l’association d’assurance responsabilité civile de son employeur.

Il y a des endroits où de tels accidents se produisent plus fréquemment, sur les chantiers de construction par exemple. Mais ceux qui pensent être en sécurité dans leur bureau doivent être prévenus : les chutes d’accidents sont un élément majeur des statistiques d’accidents dans tous les secteurs.

Chaque industrie a ses propres pièges

De nombreuses associations professionnelles sectorielles profitent de l’occasion pour lancer une campagne adaptée aux risques potentiels de trébuchement, de glissade et de chute dans le monde du travail de leurs assurés. Comme le sujet est l’une des tâches essentielles de la prévention, ils peuvent s’appuyer sur des outils d’information et des activités qui ont fait leurs preuves ou les développer davantage – par exemple le “Cours d’achoppement”, que l’Association d’assurance responsabilité des employeurs pour les carrières a présenté, entre autres, lors de salons professionnels.

Les causes des accidents de trébuchement, de glissade et de chute peuvent être divisées en deux catégories, à savoir les facteurs “durs”, qui peuvent être décrits par des conditions limites factuelles, en grande partie structurelles-techniques, et les facteurs “doux”, qui comprennent également le comportement (incorrect) de l’individu. Les facteurs d’influence “durs” sont principalement les obstacles sur le trottoir, les sols inégaux, inadaptés et sales, les chaussures inadaptées, les conditions d’éclairage inadéquates des voies de circulation, en particulier les escaliers, et les conditions d’exploitation peu claires (désordonnées).

Les facteurs “doux” comprennent la hâte, l’empressement, l’inattention, le manque d’adaptation et autres. Ces facteurs sont beaucoup plus difficiles à saisir et également difficiles d’accès pour la prévention, car ils ne peuvent être influencés que par un changement de comportement.

Règle de conduite

Chaque personne peut contribuer à prévenir les accidents de trébuchement, de glissade et de chute et doit soit remédier immédiatement à toute anomalie sur le lieu de travail et sur les voies de circulation, par exemple en cas de rouille sur les pieds, de dégâts, de liquides renversés, de salissures générales, de chaussures endommagées, de neige et de glace, d’ouvertures de plancher non couvertes et autres, soit les signaler à son supérieur hiérarchique. Il est important, par exemple, de porter des chaussures sûres, de contrôler les mouvements et d’adapter la vitesse de marche aux conditions locales.

Conseils pour éviter de trébucher et de glisser :

Porter les bonnes chaussures

La bonne chaussure de travail vous aide à marcher en toute sécurité. Selon le domaine d’application, différentes chaussures sont adaptées. Ils ont tous en commun une bonne tenue du pied, un talon plat et une semelle antidérapante avec une bonne adhérence. Il existe maintenant des chaussures de travail qui, malgré leur fonctionnalité, sont aussi visuellement à la mode. Obtenez des conseils d’experts, par exemple du spécialiste de la sécurité au travail de votre entreprise.

Ne pas sous-estimer les escaliers et les marches

Les trébuchements sur les escaliers et les marches entraînent des blessures plus graves que les trébuchements sur une surface plane. C’est pourquoi les escaliers et les marches doivent toujours être clairement marqués et éclairés. Utilisez la main courante et soyez vigilants.

Éliminer les risques de trébuchement et les surfaces glissantes

Les bords des tapis de sol ou des revêtements de sol doivent être visuellement bien reconnaissables. Les tapis de sol avec une couche antidérapante sur le dos offrent une meilleure adhérence. Les tapis dont les coins sont très courbés ou dont les bords sont cassés doivent être triés ! Il est préférable de sécuriser les transitions avec des bandes de moquette solidement fixées.

Maintenir l’ordre à vos pieds

Il faut se méfier des objets qui traînent. Sécurisez toujours votre poste de travail s’il se trouve dans une zone accessible à des tiers. Dans votre propre intérêt, ne laissez rien traîner par terre et ne laissez pas de taches d’eau ou d’huile non enlevées. Les accidents de trébuchement dans des lieux élevés tels que les échafaudages ou les plates-formes de travail ont souvent des conséquences très graves.

Garder les yeux ouverts

Observez votre environnement de travail ! Parfois, les risques de trébuchement se développent lentement : des dalles de trottoir se soulèvent, un carreau de sol commence à vaciller… Si vous souhaitez vous protéger, vous et vos collègues, contre les accidents de trébuchement, intervenez vous-même ou appelez l’attention de la personne de contact responsable.