Quelques conseils pour apprendre à maîtriser les sautes d’humeur

Publié le : 07 décembre 202017 mins de lecture

Être capable de contrôler les sautes d’humeur peut être un signe d’intelligence et aussi de bonne qualité de vie. Il n’est pas rare qu’un jour tout semble aller bien, qu’une situation ou une pensée change soudainement les choses. Y a-t-il une solution ? Le père de la psychologie individuelle a déclaré que nous devons interpréter le mécontentement comme un signe d’infériorité. Cela signifie que la capacité à contrôler ces sautes d’humeur, surtout dans un sens négatif, est vitale pour notre bien-être.

Qu’est-ce que les sautes d’humeur ?

Nous pouvons interpréter les sautes d’humeur comme des changements d’humeur. En d’autres termes, une sorte d’agitation émotionnelle qui se manifeste soudainement et nous amène à vivre des émotions très différentes en peu de temps. Ces sautes d’humeur vont d’un état de contentement et de satisfaction à l’anxiété et à la nervosité, ou inversement. En tout cas, si elles deviennent habituelles, elles peuvent provoquer une instabilité émotionnelle, qui pourrait compromettre la dimension sociale, personnelle et professionnelle de l’individu. Ces changements dépendent de plusieurs facteurs, tels que les déséquilibres hormonaux pendant la ménopause ou les menstruations. Cependant, cette condition ne touche pas seulement les femmes. Il existe d’autres causes déclenchantes, telles que l’adolescence, les troubles de la personnalité ou de l’alimentation, etc.

Conseils pour maîtriser les sautes d’humeur

Maintenant que vous savez ce que sont les sautes d’humeur, nous vous invitons à découvrir comment les contrôler. Ce n’est pas toujours une tâche facile, surtout si elles dépendent de troubles psychologiques, mais dans la plupart des cas, une bonne gestion conduit à une amélioration significative du bien-être personnel, émotionnel, professionnel et même social d’une personne.

– Établir une routine

Qu’est-ce qui vous fait vous sentir bien ? Qu’est-ce qui vous détend ? Découvrez ce qui vous fait vous sentir mieux et créez votre routine. Par exemple, de la musique, une promenade, une discussion avec des amis. Trouvez les activités qui vous calment et essayez toujours de passer un peu de votre temps avec eux.

– Partir

Parfois, nous sommes conscients qu’une situation modifie notre humeur, mais nous ne sommes pas capables de nous en sortir. Cependant, il est important de réussir car la distance est un élément fondamental du contrôle. Dans certains cas, c’est la bouffée d’air frais qui dissipe certaines émotions. Le moment venu, vous pourrez vous échapper avant que les situations en question ne se produisent. Vous serez en mesure d’anticiper votre réaction émotionnelle. Pensez, par exemple, à une discussion dont vous savez qu’elle ne vous mènera nulle part : est-il toujours nécessaire d’y faire face ?

– Penser et parler

Un proverbe arabe dit : ne parlez que lorsque vous êtes sûr que ce que vous dites est plus beau que le silence. Cela ne signifie pas que vous ne pouvez jamais ou presque jamais parler, mais qu’il vaut mieux toujours réfléchir avant de prononcer une phrase ou un mot. C’est aussi une bonne habitude de doter vos discours de contenu et de sens. C’est pourquoi il est intelligent de réfléchir, d’analyser, de choisir soigneusement les mots et le ton, puis de les laisser couler de vos lèvres ou de vos doigts si vous les écrivez.

L’importance d’une bonne séance de repos

La fatigue anticipe généralement les changements d’humeur et les sautes d’humeur. Parfois, lorsque nous sommes saturés, tant mentalement que physiquement, notre humeur s’effondre et provoque une instabilité émotionnelle. Il n’est pas toujours possible de se reposer, mais il faut chercher une pause, un peu de détente pour renouveler ses idées, pour évacuer les émotions négatives et trouver une distraction à ce qui a provoqué les sautes d’humeur.

– Activité physique

L’activité physique augmente le taux de dopamine dans le sang. Ce neurotransmetteur est capable d’améliorer notre humeur. Faire 30 minutes de sport chaque jour est d’une grande aide pour réguler les émotions et faire pencher la balance émotionnelle d’une manière positive.

– Se consacrer à l’écriture

Beaucoup de grands écrivains disent que leur travail les détend. Écrire ses sentiments est vraiment une bonne idée, ainsi qu’une thérapie recommandée par les experts. C’est un exutoire qui vous permettra d’analyser les raisons qui déclenchent vos sautes d’humeur et vous aidera à les prévenir à l’avenir.

Pensez-y, pourquoi les sautes d’humeur se produisent-elles ?

Parfois, ce sont toujours les mêmes stimuli qui nous mettent de bonne humeur. C’est peut-être la période de l’année, la situation personnelle dans laquelle nous nous trouvons ou même la présence de certaines personnes. Une bonne analyse vous permettra d’identifier les sources de votre malaise et d’améliorer votre capacité à les gérer. Si vous ne pouvez toujours pas contrôler vos sautes d’humeur, vous devriez peut-être consulter un spécialiste. Le problème sous-jacent pourrait être beaucoup plus grave et devrait être traité de manière appropriée.

Cultivez l’optimisme

Les changements d’humeur sont souvent associés à des attentes persistantes pour de mauvaises choses qui vont se passer ou en d’autres termes, à des pensées négatives. Par exemple, vous pourriez attendre une réponse pour un travail et vous supposez que vous ne l’avez pas obtenu après avoir attendu seulement 24 heures. Votre mère vous a peut-être informé qu’elle a quelque chose à vous dire et vous supposez immédiatement qu’elle a une maladie incurable. Ce genre de pensée négative est souvent inexacte, mais elle peut aussi affecter radicalement votre humeur et vous amener à vous sentir très en colère ou fâché, généralement pour aucune raison valable. Il existe deux techniques différentes lorsque vous voulez apprendre à gérer ce genre de pensée automatique malsaine.

– Faites un pas en arrière et détendez-vous. Au lieu de supposer que le pire puisse se passer, pensez à tous les autres scénarios possibles. Cela vous aidera à réaliser que le pire a peu de chances de se réaliser et qu’il n’y a aucune raison de vous énerver jusqu’à ce que vous obteniez plus d’informations.

– Autrement, vous pouvez aussi penser au pire des scénarios et vous y préparer, au cas où. En vous rassurant en vous préparant au pire des scénarios imaginables, vous pourriez aussi arriver à concentrer votre attention sur quelque chose d’autre au lieu de vous appesantir sur les conséquences imprévisibles qui pourraient en résulter.

Évitez de trop généraliser les issues négatives

Vous vous mettrez aussi de mauvaise humeur en généralisant. Vous avez peut-être eu une mauvaise interaction avec la personne avec laquelle vous aviez rendez-vous ou avec un de vos collègues de bureau. Et alors ? Vous pourriez penser que cela signifie que vous ne trouverez jamais l’amour ou que vous allez vous faire renvoyer, mais vous ne devriez pas laisser cette situation ou cette conversation vous donner l’impression qu’elle reflète ou détermine d’autres tendances dans votre vie. Ce genre de généralisation ne fera que vous rendre mélancolique et fâché, mais il existe une façon d’y remédier. Souvenez-vous que ce qui s’est passé a été un incident isolé. Au lieu de supposer qu’un seul incident (par exemple un désaccord avec l’un de vos collègues de bureau ou avec votre rendez-vous) est une réflexion de votre relation en entier avec cette personne, considérez que cela a été une exception et que cela ne se produit pas souvent. Souvenez-vous de toutes les réussites qui vous ont souri jusqu’à maintenant, que ce soit au travail ou dans votre vie amoureuse et si vous êtes capable de vous calmer, vous réaliserez qu’il n’y a pas de raisons de vous en faire.

Faites de l’espace dans les zones grises de votre vie

Les pensées extrêmes ou en noir et blanc, c’est-à-dire soit parfaites soit désastreuses, soit belles, soit laides sont associées à des changements d’humeur et des altérations soudaines d’humeur.

– Il a aussi été montré qu’en vous concentrant trop sur un seul résultat en opposition à d’autres résultats vous restreignez gravement votre capacité à vous impliquer dans des idées et des émotions qui apparaissent lors d’interactions avec le monde. Si vous jugez le monde en noir ou blanc, par exemple en vous demandant si cela vous rend heureux ou malheureux, si vous réussissez ou échouez, si c’est beau ou laid, vous allez rater de très nombreuses expériences variées.

– Il est important de vous souvenir que le monde est beaucoup plus nuancé que cela. Le monde est gris, il n’est pas noir ou blanc. Il existe de nombreux résultats possibles autres qu’une réussite complète ou un échec cuisant. Par exemple, votre dernier contrat n’a peut-être pas fonctionné. Cela signifie-t-il que votre affaire en entier est un échec ? Absolument pas. Vous avez rencontré de nombreux succès et quelques revers. C’est en fait quelque chose qui fait de vous un être humain authentique et complet.

– Si quelque chose ne fonctionne pas de la manière dont vous vous y attendez, considérez-le comme une expérience. Si vous n’avez pas obtenu le job que vous vouliez, cela ne signifie pas que vous êtes un bon à rien, mais que cette possibilité précise n’était pas faite pour vous. Le monde est vaste et il y a beaucoup d’opportunités disponibles pour tout le monde. Ne laissez pas un seul rejet ou même plusieurs, vous dire qui vous êtes et vous mettre dans un état émotionnel sombre.

Apprenez à rire de vous-même

Une des choses les plus importantes que vous pouvez faire pour contrôler vos changements d’humeur est d’apprendre à prendre du recul et à rire de vous-même. Les gens qui ont tendance à changer d’humeur rapidement se prennent souvent trop au sérieux, ce qui rend difficile l’autodérision, les blagues à vos dépens ou même la capacité de rire du fiasco dans lequel vous vous êtes retrouvé. Mais si vous voulez contrôler vos changements d’humeur, vous devez être capable de prendre du ridicule et de rire parfois au lieu de laisser les petites choses de la vie vous anéantir. Par exemple, si vous allez chercher la personne avec laquelle vous avez un rendez-vous et si un oiseau se soulage sur votre tête, vous pourriez vous sentir en colère, fâché ou frustré, ou alors, vous pourriez prendre du recul.

Réfléchissez objectivement à la situation

Prenez du recul et pensez. Vous pourriez avoir besoin de faire une pause et d’ajuster vos attentes pour pouvoir réfléchir à ce qu’il en est vraiment de la situation. Parfois, vous pourriez ressentir une certaine humeur parce que vous avez passé 15 minutes à tourner en rond sur le parking du supermarché pour trouver une place où garer votre voiture. Même si vous pouvez penser que c’est la fin du monde de temps à autre, prenez un moment pour penser à la chose qui vous a fâché. Est-il vraiment si difficile à croire que le supermarché est plein maintenant en fin d’après-midi ? Êtes-vous vraiment fâché pour quelque chose d’aussi puéril qu’une place de parking ou le commentaire inutile d’un de vos collègues un peu plus tôt ? Demandez-vous si cela représente vraiment quelque chose d’important dans le grand agencement du monde. C’est peut-être le cas, mais il est beaucoup plus probable que vous laissiez un petit contretemps ruiner votre humeur. Nous pouvons souvent laisser nos humeurs nous contrôler sans vraiment penser à leur source. Même si vous pourriez ne pas arriver à changer d’humeur simplement en en connaissant la source, il peut être utile de vous calmer un peu et de réaliser que les choses ne sont pas aussi mauvaises que ce que vous pensez qu’elles sont. Pensez à votre situation comme si vous étiez une autre personne. Que vous diriez-vous de faire ? Penseriez-vous que la situation dans laquelle vous vous trouvez est vraiment catastrophique ?

Gérer ses changements d’humeur sur le moment

Sachez à quel moment partir. Une des choses importantes à garder en tête lorsque vous voulez contrôler vos humeurs est de savoir à quel moment vos émotions vous submergent tellement qu’il vaut mieux vous sortir de la situation. Si vous montez sur vos grands chevaux, si vous vous mettez vraiment en colère ou si vous êtes rempli de rancune ou d’autres émotions négatives et si vous sentez que vous ne contrôlez plus ce que vous dites et ce que vous faites, excusez-vous et allez-vous-en. Vous pourriez aussi partir sans rien dire. Même si cela ne vous donnera pas la solution à laquelle vous vous attendez, cette solution vous évitera de dire ou de faire quelque chose que vous pourrez regretter plus tard.
– Si vous vous retrouvez au milieu d’une dispute et si elle commence à devenir trop intense, essayez de dire quelque chose. Ensuite, rendez-vous dans un endroit calme et pensez à ce qu’il s’est passé.
– Lorsque vous vous en allez et lorsque vous vous remettez à respirer et à penser normalement, vous serez capable d’avoir un point de vue plus rationnel sur la situation. Ensuite, vous pouvez envisager de retourner à cette situation ou à cette dispute.

Faites une pause de cinq minutes

Parfois, vous avez simplement besoin de faire une pause et de prendre quelques minutes pour vous calmer et pour vérifier ce qu’il se passe à l’intérieur de vous. Lorsque vous ressentez que vos émotions remontent à la surface, que ce soit pendant un échange d’emails ou une situation ennuyeuse au supermarché, prenez seulement cinq minutes pour vous calmer, pour vous concentrer afin de respirer normalement et pour arrêter de vous sentir fâché avant de revenir à la situation de départ. Souvenez-vous qu’il n’y a pas de honte à faire une pause et à revenir à une situation avec l’esprit plus calme.
– Essayez de compter jusqu’à 10 et respirez pendant votre pause. Cette technique longtemps pratiquée de compter jusqu’à 10 avant de faire quoi que ce soit fonctionne, car elle vous apporte une distraction entre l’incident et la réponse à lui donner, ce qui en retour vous assurer que vos émotions ne vous submergent pas.
– Parfois, tout ce dont vous avez besoin est un changement d’environnement. Vous avez peut-être gardé pour vous trop de choses au travail et vous avez besoin de sortir prendre l’air. Vous avez peut-être conduit d’un endroit à l’autre toute la journée et vous avez besoin de vous reposer un peu. Quoi que ce soit, vous pourriez créer un impact positif sur votre humeur en prenant une pause de ce que vous êtes en train de faire.

Discutez avec un ami de ce sujet

Si vous êtes vraiment de mauvaise humeur et si vous n’arrivez pas à vous en débarrasser, il peut parfois être utile d’en parler avec un ami en qui vous avez confiance. Vous vous sentirez mieux après avoir exprimé votre colère, votre tristesse ou votre frustration et vous vous sentirez moins seul. Il peut être utile de savoir que vous pouvez vous tourner vers quelqu’un en temps de crise pour contrôler vos changements d’humeur, car vous serez réconforté par le fait que vous pouvez obtenir de l’aide et des conseils facilement. Cependant, gardez à l’esprit que si vous appelez quelqu’un lorsque vous vous sentez fâché, vous pourriez vous sentir encore plus en colère en répétant en permanence la même chose à son propos et vous pourriez vous sentir encore pire. Apprenez à vous connaitre et demandez-vous s’il ne vaut pas mieux parfois vous abstenir d’en parler à quelqu’un d’autre.

Trouvez une façon de vous calmer

Tout le monde a une technique différente pour se calmer. Vous devriez faire des essais et trouver celle qui fonctionne au mieux pour vous. Certaines personnes ont juste besoin d’aller se promener pour se vider la tête. D’autres personnes aiment s’asseoir avec une tasse de thé à la menthe poivrée ou à la camomille. Certaines personnes aiment écouter du jazz ou de la musique classique ou passer du temps avec leur chien ou leur chat. Trouvez la méthode qui vous permet de vous sentir le plus au calme possible et le plus en contrôle de vos émotions, puis trouvez une façon de rejoindre votre lieu de bonheur chaque fois que vous êtes de mauvaise humeur. Lorsque vous sentez qu’une mauvaise humeur s’insinue, essayez de mettre en place votre méthode de relaxation ou faites-en le plus possible. Malheureusement, vous pourriez ne pas avoir toujours accès aux choses qui vous rendent heureux ou calme, mais vous devriez essayer de faire de votre mieux. Si vous aimez le thé aux plantes, laissez un sachet de thé sur votre bureau au travail. Si votre chat vous permet de vous détendre, gardez des photos de votre chat sur votre téléphone pour pouvoir vous faire sourire chaque fois, quel que soit l’endroit où vous vous trouvez.

Plan du site