Se soigner avec du CBD à Paris

CBD en France

Publié le : 08 décembre 20208 mins de lecture

L’usage médicinal du cannabis, en particulier le CBD (cannabidiol) et le THC (Tétrahydrocannabinol), a considérablement augmenté ces dernières années. Il existe des preuves significatives dans la littérature scientifique et clinique concernant le pouvoir thérapeutique de ces préparations dans le traitement des symptômes de diverses maladies, telles que l’insomnie, l’anxiété et le traitement de la douleur, entre autres. Cependant, certains facteurs importants doivent être pris en compte afin d’optimiser ses bénéfices thérapeutiques potentiels et de réduire ses effets secondaires potentiels.

LE CANNABIS ET SES PRINCIPES ACTIFS

Le cannabis est une plante avec une grande diversité de chémotypes, chacun contenant des proportions différentes de principes actifs (cannabinoïdes). Par conséquent, lors de la consommation d’une préparation de cannabis médicinal, il est absolument nécessaire de connaître sa composition en cannabinoïdes, en particulier les deux plus pertinents : tétrahydrocannabinol et cannabidiol. Le THC agit via des récepteurs spécifiques à la surface de nos cellules, en particulier les récepteurs cannabinoïdes CB 1 (très abondants dans le système nerveux central et responsables des effets neurologiques du THC) et le récepteur cannabinoïde CB 2 (très abondant dans le système immunitaire et responsable des effets anti-inflammatoires du THC). Le cannabidiol se lie avec une très faible affinité à ces récepteurs CB 1 et CB 2, mais exerce, par des mécanismes alternatifs, des effets anti-inflammatoires et anticonvulsivants, tout en évitant certains effets psychoactifs indésirables du THC comme la psychose, l’anxiété et l’incoordination. Par conséquent, il est généralement recommandé que les préparations de cannabis médicinal aient une composition équilibrée de THC et de cannabidiol, bien qu’avec des ratios différents selon la maladie à traiter. La teneur en cannabinoïdes d’une préparation de cannabis dépend de facteurs tels que la race de la plante, sa méthode de culture et la technique d’extraction. Il est bien entendu très important que la préparation à utiliser, en plus d’avoir une composition connue en THC et CBD, ne contienne pas de métaux lourds, de microorganismes pathogènes (bactéries et champignons), de pesticides ou d’autres composants pouvant être nocifs pour la santé. Il est évident que le cannabis n’est pas une panacée, mais il a des propriétés thérapeutiques pour le traitement symptomatique de certaines maladies. Parmi eux, on trouve diverses images de douleurs chroniques, de troubles moteurs associés à la sclérose en plaques, de cachexie dans le cancer ou le SIDA, les vomissements et les nausées, associés aux chimiothérapies anticancéreuses, les convulsions dans les épilepsies infantiles et les troubles inflammatoires gastro-intestinaux. Si vous êtes à la recherche d’un lab shop à Paris pour tout achat de produits à base de cannabidiol 100% légaux, faites un tour sur lelabshop.fr.

LES PATIENTS

Comme dans le cas de tout autre médicament, la personne qui souhaite utiliser des préparations médicinales de CBD en France, peut aller de quelqu’un qui ignore tout sur les cannabinoïdes à un expert accompli dans le domaine. En ce sens, les connaissances sur le cannabis médical évoluent très rapidement et le fait que le patient ait au moins quelques notions à ce sujet est important de le consommer correctement et de manière responsable. Il existe de nombreuses publications pour aider à acquérir ces connaissances, en plus, logiquement, aux conseils que peuvent fournir des professionnels de santé spécialisés (médecins, psychologues, infirmières …) formés pour le faire. Le moyen le plus sûr et le plus efficace de consommer du cannabis médical (vaporisé, en huile, en teinture ou en crème) dépendra de nombreux facteurs tels que les symptômes à traiter, les antécédents médicaux, l’âge et le poids corporel, les médicaments concomitants, etc. Il est en principe déconseillé de fumer du cannabis en raison du risque que cela comporte de développer des maladies cardiopulmonaires.

PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ

Avant de se rendre dans un un CBD shop ou Lab shop, il est fortement recommandé au patient de demander l’aide d’un médecin ou d’un autre professionnel de la santé. Il faut cependant garder à l’esprit que de nombreux professionnels de la santé ignorent l’existence dans notre corps du système endocannabinoïde et les applications thérapeutiques possibles des cannabinoïdes. Cela est dû, en partie, au fait que ces connaissances sont relativement récentes et aussi, peut-être, aux préjugés ou aux stigmates qui ont accompagné l’utilisation de la plante à des fins récréatives. Dans tous les cas, cette situation évolue progressivement, car il existe de nombreuses publications spécialisées sur ce sujet. Certaines associations peuvent fournir des conseils sur le cannabis médical à tout professionnel qui le souhaite en France. Il est fortement conseillé d’informer le médecin spécialiste régulier de l’intention d’utiliser du cannabis à des fins médicinales afin qu’il puisse correctement évaluer l’évolution clinique du patient, les interactions médicamenteuses, etc. Ceci est recommandé même si le spécialiste n’est pas au courant de la possibilité d’utiliser du cannabis à des fins médicales. De nombreuses associations de patients utilisant de cannabis médical disposent d’un service médical qui peut délivrer un certificat pour justifier, auprès des autorités, l’utilisation de préparations végétales pour des raisons médicales. À son tour, ce service peut servir d’interlocuteur avec le médecin habituel qui soigne le patient.

RÉSUMÉ DES RECOMMANDATIONS POUR LE PATIENT

1- Avant de vous auto-traiter avec du cannabis, consultez un médecin de confiance et informez votre médecin traitant.

2- Il est particulièrement important de consulter votre médecin avant d’utiliser du cannabis médical si vous êtes enceinte ou avez l’intention de l’être et/ou si vous souffrez d’un trouble psychiatrique, ainsi que si vous consommez du cannabis et ressentez un certain type d’effet inquiétant secondaire. L’adolescence est également une période de forte vulnérabilité aux effets neurologiques indésirables du cannabis.

3- Rappelez-vous de l’existence de cabinets thérapeutiques dans diverses associations spécialisées dans le cannabis médical. Ils sont là pour vous conseiller sur votre bon traitement aux cannabinoïdes, par exemple dans les voies d’administration, les doses, les compositions, etc.

4- La préparation de cannabis médicinal que vous allez acheter dans votre cbd shop Paris doit disposer d’analyses et/ou de certifications fiables sur sa qualité et sa composition, ainsi que sur l’absence de produits toxiques.

5- Le cannabis est un médicament très sûr (il n’est ni cytotoxique, ni mutagène, ni mortel par surdosage …), mais il n’est évidemment pas sûr et présente des effets secondaires (notamment psychoactifs) qu’il convient de minimiser. Renseignez-vous bien avant utilisation et vérifiez également s’il peut y avoir des contre-indications ou des interactions avec vos médicaments habituels.

6- Que vous consommiez de la marijuana ou de l’huile de CBD, il est très possible que vous soyez positif lors des tests de circulation, gardez cela à l’esprit. Demandez un certificat de votre consommation de cannabis comme substance médicinale.

7- Soyez très prudent avec le cannabis que vous utilisez. Conservez-le dans un endroit sûr, hors de la vue et de la portée des enfants et/ou des tiers.


Plan du site