5 curiosités sur le rôle des hormones

Le mot “hormone” est fréquemment utilisé pour justifier certains problèmes de santé ou certaines de notre action. À la puberté, l’acné et problème de croissance ou de développement physique sont souvent imputables aux hormones. Pourtant, les hormones tiennent une place importante dans votre développement et votre croissance à la puberté et toute votre vie. Ces hormones sexuelles ou d’autres comme l’insuline détiennent un rôle ou une fonction importante pour différents organes du corps humain. L’organisme, fait de l’ensemble de divers organes, utilise les hormones pour bien fonctionner.

1 – Les hormones contrôlent votre appétit sexuel

Les gens font des blagues sur les « hormones sexuelles ». Pourtant, si vous vous y réfléchissez bien, sans l’action des hormones, votre activité sexuelle serait peu animée et satisfaisante. Selon une étude récente, les œstrogènes et la progestérone ont une fonction et un effet direct sur l’appétit sexuel. Ils ont démontré que les œstrogènes augmentent la libido, la progestérone la fait baisser, chez la femme. Selon la science de la vie, la commande du système endocrinien se trouve dans notre cerveau, dans le complexe hypothalamo-hypophysaire. Une partie de l’hypophyse et de l’hypothalamus produit les hormones FSH et GNRH qui commandent les glandes endocrines de l’organisme. Ces hormones commandent la production : hormones thyroïdiennes, hormones sexuelles, insuline du pancréas, hormone du sommeil et bien d’autres. La communication de l’hypophyse avec les organes cibles se fait l’intermédiaire des hormones FSH et GNRH qui se fixent sur des récepteurs. Ces hormones circulent dans le sang pour arriver aux organes cibles. Ainsi, les glandes endocrines ciblées par les hormones sexuelles sont les testicules chez les hommes (testostérone). Chez la femme, les hormones sexuelles (œstrogènes et progestérone) ciblent les ovaires.

2 – Les hormones influencent votre gout

Une étude publiée au Royaume-Uni suggère que des hommes ayant des caractéristiques féminines étaient susceptibles d’attirer les femmes sous traitement contraceptives. Testées avant de prendre la pilule, elles ont montré une plus grande propension à rechercher des caractéristiques physiques considérées comme plus masculines, telles qu’une grande mâchoire et des formes de visage plus anguleuses. Le développement de ces caractéristiques concorde avec l’apparition des caractères sexuels secondaires à la puberté à cause des hormones sexuelles. Cependant, après avoir pris le médicament, les visages masculins aux traits féminins sont devenus plus attirés pour ces femmes. Rassurez-vous, comme l’étude a été réalisée avec un très petit échantillon de femme, les résultats ne sont pas concluants.

3 – Les hormones pourraient influencer les élections

Les hormones peuvent-elles vraiment influencer les résultats des élections ? CNN a publié une étude qui a suggéré que l’hormone lutéinisante influence le choix d’une femme. Les résultats suggèrent que les femmes en période d’ovulation sont plus susceptibles de voter pour des candidats libéraux. L’explication serait qu’elles se sentent plus sexy. Le public n’a pas apprécié ces déclarations, ainsi le sondage a été retiré de l’antenne. Cycle menstruel et hormone lutéinisante, que se passe-t-il dans les organes reproducteurs féminins ? Pendant le cycle menstruel, les taux des hormones (œstrogènes et progestérone) jouent un rôle dans le phénomène d’ovulation. Les cellules des ovaires se développent à des phases différentes, mais pendant l’ovulation une cellule arrive à maturation. Sous l’influence des hormones féminines (œstrogènes et progestérone), elle expulse l’ovule. La cellule la plus importante dans la reproduction humaine avec la cellule germinal mâle, ils fusionnent pour créer un nouveau corps humain.

4 – Les hormones déterminent votre choix de carrière

Une recherche sérieuse étudiait des jeunes gens atteints du syndrome d’hyperplasie congénitale des glandes surrénales (HAC). Les fœtus exposés à l’hormone mâle (androgène) à l’intérieur de l’utérus développent cette maladie. Les experts ont comparé ces enfants atteints du syndrome HAC à leurs frères et sœurs en bonne santé. Comme résultat, les femmes atteintes du syndrome s’intéressaient plus aux « choses », tandis que les autres en bonne santé s’intéressaient aux « personnes ». En conclusion, les chercheurs affirment que les hormones féminines influencent leur choix de carrière. Comme, certaines femmes ont choisi des carrières plus humaines, à l’exemple de la pédagogie, les sciences sociales et la psychologie. Alors que les hormones masculines font le contraire, elles influencent le choix de carrière dans d’autres domaines.

5 – Les hormones vous font aimer les hommes avec le style « bad boy »

Selon une étude publiée en mai 2012, vous sortez avec les mauvais hommes pour un problème d’hormone. Il s’avère que pendant le cycle menstruel, pendant la phase d’ovulation, les femmes ont tendance à choisir des hommes physiquement attirants. Ainsi, elles délaissent les hommes qu’elles considèrent comme fiables. Comme les œstrogènes entrent en cause dans l’affection en une mère et son enfant. Cette autre forme d’attirance reste à prouver. Selon les sciences de la vie, une femme allaitante s’attache à son enfant grâce aux œstrogènes libéré par son organisme.